Participez à l’édition du livre « Nos P’tits Bals perdus » de Pascaline Kromicheff

Un livre qui fait revivre le « temps où la campagne faisait la fête tous les dimanches »…

Pascaline Kromicheff, écrivain public dans le châtillonnais, souhaiterait vous parler d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître : un temps qui s’est étalé des années trente à quatre-vingt-dix, et qui a été l’âge d’or des « bals montés » dans toutes les campagnes françaises. Ils réunissaient sur leurs parquets, jeunes et moins jeunes à l’occasion des fêtes villageoises. Antres du musette, ils se sont adaptés aux airs yéyés mais ont succombé peu après l’arrivée de la vague des « disco-mobiles ».

Autour de Châtillon-sur-Seine, les fêtes patronales et les bals montés (bals Tardy, Ronnot, Roger, Verry, Foveau…) constituent un véritable patrimoine historique immatériel. Cette zone rurale est d’ailleurs représentative de bien d’autres campagnes en France qui ont vécu la même mode !

Beaucoup de personnes de différentes générations se souviennent encore de l’arrivée des forains au village, des orchestres à la mode (Les Minis stars, Charly Jack, Argon…), des confiseries (nougat, pommes d’amour, Anis de Flavigny ®…), des manèges comme le « cri-cri » et les « autos-skooters ». Certains sont nostalgiques des dancings éphémères tels le « Truc Much », le « Neptune » ou le « Relax » qui ont aujourd’hui disparu, remplacés par des dancings fixes où les airs « rétro » ont encore le vent en poupe.

Il s’agit là de la mémoire collective et vivante d’une pratique populaire autrefois très répandue. Les forains et les orchestres animaient le monde rural, participaient à la vie des villages, créaient du lien social, favorisaient les rencontres « intergénérationnelles » avant même que le mot ne soit inventé !

Après trois années de recherches et de travail, Pascaline Kromicheff a déjà transcrit une quarantaine d’authentiques témoignages collectés auprès d’anciens entrepreneurs de bals, de musiciens, de forains, de clients… Ils décrivent l’évolution du divertissement populaire en milieu rural, en particulier en Châtillonnais, Barséquanais, Haute-Marne, et à l’est de l’Yonne. Les bals et fêtes foraines sont montrés comme moments très forts de rassemblement et de cohésion entre des personnes de tous les milieux. Les témoins mélomanes mettent l’accent sur l’évolution des « musiques à danser » jouées sous les rotondes mobiles par des orchestres hélas peu à peu remplacés par des DJ…

L’auteure écrit dans la présentation de son livre que la collecte des souvenirs de ces témoins directs revient à préserver un précieux patrimoine. En faire un livre permet de conserver ces témoignages accompagnés de nombreuses photos et documents. Pascaline Kromicheff souhaite également fédérer par le biais de son livre lecteurs et témoins autour de souvenirs partagés, de faire ressentir une identité commune qui se construit d’autant mieux qu’elle est reconnue et mise en valeur.

« Ce livre illustré dressera un état des lieux juste et pertinent du divertissement populaire à la campagne. À l’image des fêtes et bals ambulants, il colportera les valeurs qu’il met en avant : liberté, créativité, ouverture d’esprit, partage, cohésion, solidarité, tolérance » indique l’auteure.

Alors que la sortie de « Nos P’tits Bals perdus » est prévue pour fin 2017, Pascaline Kromicheff a besoin de vous pour que ce joli projet puisse aboutir. L’entreprise dijonnaise AGÉOR (Pierre Gotte) lui a fourni un devis pour l’impression de 1 000 exemplaires du livre qui s’élève à 8 000 euros. Pour financer cette impression et la sortie du livre, l’auteure a mis en place une cagnotte en ligne : www.leetchi.com/c/projets-de-pascaline-kromicheff.

Pour la sortie de son livre, Pascaline Kromicheff envisage une manifestation campagnarde du type bal monté et fête foraine dans la région de Châtillon-sur-Seine… À suivre…

Plus d'infos

www.delavoixauchapitre.fr/

 

Crédit photo : DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *