« le code du travail n’est pas le problème »

La France Insoumise conteste la nouvelle réforme du code du travail initiée par Emmanuel Macron et propose des solutions alternatives…

Un peu moins d’un an après l’adoption de la loi travail portée par la ministre Myriam El Khomri qui avait suscité une large opposition et nécessité un passage en force avec l'article 49.3, l’examen du « projet de loi d'habilitation pour le renforcement du dialogue social », l'un des plus grands chantiers du quinquennat Macron, porté par la ministre Muriel Pénicaud a débuté ce lundi 10 juillet à l'Assemblée nationale. Tout comme la loi «  El Khomri », cette nouvelle réforme du code du travail est fortement controversée.

Pour la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, il s’agit d’ : « un projet inique de casse de la protection des salariés, dans la droite ligne des réformes initiées par Sarkozy, Hollande et Macron. Un projet dicté par le MEDEF, mis en œuvre par ses serviteurs ». La France Insoumise rappelle qu’au final, « seul 1 électeur sur 7 a voté pour le programme de Macron aux élections législatives » mais que malgré cela, le Président fraîchement élu « veut imposer une super loi El Khomri en passant par ordonnance pour éviter tout amendement ».

Toujours pour la France Insoumise, « avec ce projet, le gouvernement veut créer un droit du travail différent dans chaque entreprise, supprimer les aides aux personnes licenciées, casser le CDI avec la création du CDD de chantier que l’employeur peut rompre à tout moment sans verser d’indemnité, désarmer les salariés en fusionnant les institutions représentatives du personnel et établir des barèmes aux prud’hommes, donc protéger les employeurs hors la loi ! ».

La France Insoumise précise qu’il n’y aurait aucun lien entre le droit du travail et le chômage. Au contraire, d’après le parti de Jean-Luc Mélenchon, des bonnes conditions de travail permettraient aux salariés de rester en bonne santé, de construire une famille, et de s’investir dans leur emploi. À l’inverse, partout où les politiques d’Emmanuel Macron ont été menées, des millions de salariés seraient passés sous le seuil de pauvreté. La France insoumise s’engage pour que chacun puisse vivre de son travail et exercer un emploi en phase avec ses qualifications. Ainsi, à l’Assemblée nationale, les députées et les députés de la France insoumise ont déposé 132 amendements au projet de loi d’habilitation sur les ordonnances pour s’opposer à la casse du code du travail et défendre leurs propositions. Plus que tous les autres groupes réunis !

Créer 3 millions d’emplois par la relance écologique de l’activité ou favoriser l’augmentation des salaires par un juste partage des richesses produites, c’est possible !

La France Insoumise de Côte-d’Or présentera ses propositions alternatives ce mercredi 12 juillet à 17h, place du Bareuzaï à Dijon et appelle toutes celles et tous ceux qui ne se résignent pas à se joindre à elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *