Décès de Xavier Douroux

Xavier Douroux, cofondateur du Consortium à Dijon, est décédé la nuit dernière à l'âge de 61 ans…

C’est en 1977, que Xavier Douroux et Franck Gautherot ont fondé le centre d'art contemporain le Consortium en 1977, connu dans le monde entier.

Il est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à l’âge de 61 ans des suites d’une longue maladie qu’ « il a combattue avec courage et dignité » indique dans un communiqué de presse le maire de Dijon, président de Dijon Métropole, François Rebsamen, avant de poursuivre :

« Je perds un ami très proche pour lequel j’avais estime, affection et admiration. J’aimais son engagement militant et sa vision novatrice de la relation entre l’art et la société, son appétit pour toutes les formes d’art, dont le cinéma et l’édition.

Xavier Douroux a été l’un des grands passeurs de notre époque et l’un des acteurs principaux à Dijon de l’ouverture de l’art contemporain au grand public. Pour Xavier Douroux, l’art était porteur de l’espérance essentielle du lien social dont il sécrète l’essence irréductible.

Dijon perd l’un des plus fins connaisseurs au monde de l’art contemporain apprécié des artistes internationaux avec lesquels il savait nouer les liens de la confiance. Notre Ville doit beaucoup à cet homme qui, avec une grande discrétion et une immense exigence, dirigeait un centre d’art de réputation mondiale, encore tout récemment salué par le New York Time comme « the place to be ».

À sa femme, ses proches, à ses équipes, à tous ceux qui l’ont connu, en mon nom personnel, celui d’un ami, au nom de la Ville et de Dijon Métropole, j’adresse mes condoléances profondément attristées. L’art demeure ».

Communiqué du Consortium

Le cancer a tué Xavier Douroux. Un mauvais camion avait tué vingt ans auparavant Éric Colliard et sa compagne, l’artiste Sylvia Bossu.
Xavier Douroux, Yves Aupetitallot, Anne Dary, Franck Gautherot, Jean-Luc Allexant, Catherine Bonnotte, Marie et Gérard Lapalus, Françoise Ducros avaient fondé Le Consortium en 1977, quand d’autres avaient fondé le centre Georges Pompidou cette même année punk.

Xavier Douroux, Franck Gautherot, Éric Colliard, puis Éric Troncy, Seungduk Kim, Stéphanie Moisdon, Anne Pontégnie, Catherine Bonnotte, Irène Bony et Géraldine Minet avaient pérennisé Le Consortium.

Xavier est mort et laisse des projets à terminer. Le Consortium a inventé un mode, une mode et des mondes : des idées face à la bureaucratie, des lignes de fracture en regard des conformismes esthétiques, de l’élégance et de l’arrogance à la face des petits marquis et des laborieux de tous bords, des libertés conquises de haute lutte, des outils utiles, des œuvres d’art en quantité.

Xavier Douroux a contribué à la fondation des Presses du réel, à agréger les cavaliers sans peur des années 1990 chez Anna Sanders Films avec Franck Gautherot, autour de Dominique Gonzalez-Foerster, Pierre Huyghe, Charles de Meaux, Philippe Parreno. Ceux-là ont permis à Apichatpong Weerasethakul d’avoir une palme d’or en 2010 à Cannes.

La collectivité des personnes qui a façonné les 40 ans d’histoire du Consortium s’énonce comme la liste des membres d’une immense famille qui aujourd’hui a perdu l’un des ses oncles.
Tous les artistes, tous les chanteurs, tous les écrivains et penseurs ont un jour passé au Consortium, publié aux Presses du réel… Tout le monde s’en souvient.

Il reste des milliers de photos d’exposition, beaucoup de souvenirs partagés avec des générations de vieux messieurs et de jolies filles, de beaux gosses et des old ladies aussi.

Le cancer se combat. Comme nous l’a dit Xavier en réa à Cochin ce mardi, ce dernier combat je l’ai perdu.

Le Consortium, jeudi 29 juin 2017

Crédit photo : CC BY 2.0 grego1402

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *