Hubert Brigand exclu de l’exécutif départemental

François Sauvadet reproche à Hubert Brigand des attaques au cours de la campagne et décide de le sanctionner…

Dès ce dimanche soir, dans un communiqué de presse, le président du conseil départemental de la Côte-d’Or, François Sauvadet constatait que le département n'avait pas été épargné par la vague de La République en marche : « Une nouvelle époque commence. A l'évidence, Emmanuel Macron n'aura aucune excuse avec cette majorité pléthorique pour ne pas engager les réformes qu'il a promises ».

Il saluait l'élection de Rémi Delatte et de Ludovic Rochette sur la 2ème circonscription : « Ils ont gagné : bravo ».

Il saluait également le combat mené par François-Xavier Dugourd, Charles Barrière et Hubert Poullot : « Ils ont fait une belle campagne mais, en Côte-d'Or comme en France, les électeurs ont tranché et décidé de donner une large majorité au Président ».

Dans la 4ème circonscription de la Côte-d'Or, dont François Sauvadet a été le député depuis 1993, avant d’être contraint de démissionner l’été dernier pour cause de cumul des mandats, le président du conseiller départemental avait désigné comme son successeur, son ancien suppléant, le conseiller départemental d’Is-sur-Tille, Charles Barrière. Ce dernier a du faire face à la candidature dissidente du conseiller départemental et maire de Châtillon-sur-Seine, Hubert Brigand. Toujours dans ce communiqué de presse, François Sauvadet regrettait cette situation qui a conduit à la défaite du candidat officiel de la droite et du centre et dénonçait la manière dont le maire de Châtillon-sur-Seine a mené campagne : « Il [Charles Barrière] a fait une campagne de terrain solide mais il a été victime des divisions et d'attaques incessantes. Hubert Brigand, battu au premier tour, n'a pas hésité, de manière irresponsable, à le mettre en cause jusqu'à la dernière minute de la campagne. Il a clairement fait campagne pour la candidate de la République en marche à l'issue du premier tour ».

Avant de déclarer que les élus du conseil départemental continueront de travailler « inlassablement » au service de tous les habitants de la Côte-d'Or, François Sauvadet a indiqué qu’il prendrait dès aujourd’hui ses responsabilités vis-à-vis des auteurs de basses attaques y compris à son égard. C’est ainsi que le président du conseil départemental a pris aujourd’hui un arrêté retirant toutes ses délégations à Hubert Brigand : « À partir de ce jour, il ne peut ainsi plus se réclamer de l'exécutif du Conseil départemental de la Côte-d'Or qu'il n'a cessé de dénigrer » a déclaré François Sauvadet dans un nouveau communiqué de presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *