Hubert Poullot et Alain Suguenot ont fait le plein à Beaune

C’est dans des halles combles qu’Hubert Poullot et Alain Suguenot ont présenté leur programme pour les législatives…

Alain Suguenot, le député-maire de Beaune a rappelé les raisons pour lesquelles il avait décidé de rester Maire et Président de la Communauté d’Agglomération tout en précisant qu’il avait choisi de mener le combat législatif aux côtés de cet ami fidèle, Hubert Poullot son suppléant, le Conseiller Départemental du nouveau canton de Nuits Saint Georges.

Le duo a de nouveau insisté sur la nécessité pour la Droite et le Centre d’avoir un nombre important de Députés afin d’amender le projet de matraquage fiscal du Président de la République, notamment l’augmentation de la CSG et la fausse suppression de la taxe d’habitation.

Ils ont également insisté sur la nécessité absolue de garantir la sécurité des Français aussi bien par une lutte acharnée contre le terrorisme qu’au quotidien dans nos villes et nos campagnes.

Ils ont développé très largement leur programme de défense de nos territoires et notamment de la France rurale en indiquant qu’ils soutiendraient une loi de programmation pour la ruralité, afin que lorsqu’un euro est investi dans la ville, un euro soit investi dans la ruralité.

Ils ont réitéré leur engagement d’une volonté forte pour l’agriculture et d’une solidarité très forte envers nos anciens, par la prise en compte de la dépendance, sans oublier d’évoquer leur contrat pour la jeunesse et la priorité donnée à l’apprentissage, l’insertion professionnelle, pour lutter enfin efficacement contre le chômage.

Ils ont conclu en rappelant qu’après 5 années d’échec et de déclassement, seules la Droite et le Centre sont en mesure de donner une majorité d’alternance pour la France.

 

La 5e circonscription de Côte-d’Or regroupe les cantons d'Arnay-le-Duc, Beaune-Nord, Beaune-Sud, Bligny-sur-Ouche, Gevrey-Chambertin, Liernais, Nolay, Nuits-Saint-Georges, Pouilly-en-Auxois, Saint-Jean-de-Losne et Seurre.

Alain Suguenot député de cette circonscription depuis 2002 a surpris tout le monde en annonçant qu’il se retirait en faveur de son suppléant Hubert Poullot à cause de la loi sur le non cumul des mandats.

François Patriat, Marcheur du début, connaît bien cette circonscription qui l’a élu député à deux reprises de 1988 à 1993 et de 1997 à 2002. Le candidat « La République En Marche », Didier Paris, ancien sous-préfet de l’arrondissement la connaît bien également et pourrait « donner du fil à retordre » au duo Suguenot-Poullot.

Attention également sur cette circonscription, au Front National représenté par René Lioret qui pourrait réaliser un score important sur un certain nombre de cantons ruraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *