La main tendue des communistes vers les insoumis

Malgré le refus d'accord de la part de « la France insoumise » les communistes côte-d'oriens gardent la main tendue…

Dans un communiqué de presse, la fédération du PCF de la Côte d’Or indique que « des perspectives nouvelles et enthousiastes à gauche ont émergé de la campagne présidentielle, grâce au très bon score de Jean-Luc Mélenchon ». Score auquel les communistes disent avoir apporté leur contribution ». Pour le PCF, une nouvelle majorité parlementaire de gauche pour tourner la page du quinquennat de François Hollande et des politiques libérales semblait possible.

Lors de la présentation des candidats de « la France insoumise », ceux-ci nous ont indiqué refuser la « tambouille politicienne » avec, par exemple, le parti communiste.

La fédération regrette que « la France insoumise » ait ainsi ignoré les appels (ainsi que ceux d’autres forces) au rassemblement, en Côte d’Or, dans le respect de la diversité et de la personnalité de chacune des composantes : « Cette décision nous semble contradictoire avec l’objectif affiché de construire une nouvelle majorité, capable de refuser les injonctions d’alignement du nouveau président Macron, et assez forte pour faire barrage à la droite et à l’extrême droite ».

Pour le PCF, l’avenir d’une gauche nouvelle n’est pas dans une formation unique, soumise à une « charte-carcan » politique et surtout financière. Au contraire, la diversité des soutiens à la candidature de Jean-Luc Mélenchon est une richesse. Comme le PCF l’a toujours annoncé, après avoir menés les plus larges consultations possibles, la fédération prends donc ses responsabilités en présentant ses candidats.

Des candidats du rassemblement de la gauche sur des bases de classe : défense et développement de la sécurité sociale et des droits sociaux, pour des services publics de qualité sur tout le territoire, pour une égalité réelle et l'égalité Homme/Femme, pour de nouveaux droits des salariés, pour l'abrogation de la loi travail et l'adoption d'une loi de sécurisation de l'emploi et de la formation, pour la renaissance industrielle française, pour le droit d’intervention pour protéger notre santé face aux désastres écologiques et sanitaires, pour la paix et la sécurité, la protection de l’emploi face à tous les dumpings, pour une nouvelle République, pour sauver la Commune dans une nouvelle organisation territoriale.

Les candidats du PCF-Front de Gauche de Côte d’Or intensifieront leur campagne tout en gardant la main tendue : ils resteront disponibles jusqu’au terme du dépôt des candidatures, le 19 mai pour toute entente ou retrait réciproque qui permette d’avancer vers l’unité souhaitée, dans le respect de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *