Présidentielle : les réactions aux résultats du 1er tour – Mise à jour

Nouvelles réactions politiques après les résultats du 1er tour de l’élection présidentielle…

Mise à jour du 25 avril 2017

Les conseillers municipaux de Dijon et conseillers communautaires du Grand Dijon, Laurent Bourguignat et Virginie Voisin-Vairelles ainsi que les membres de l’association « DIJON – L’ALTERNATIVE » appellent ce mardi matin les Dijonnais à voter, « sans ambiguïté », pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle.

Communiqué de presse de « DIJON – L’ALTERNATIVE »

« Nous appelons, sans ambigüité, à voter pour Emmanuel MACRON »

Nous ne pouvons pas rester silencieux et passifs après le 1er tour de l’élection présidentielle qui a vu l’extrême-droite atteindre un niveau dramatiquement élevé et l’extrême-gauche réaliser un score préoccupant, y compris à Dijon.

Nous nous inquiétons de la banalisation des idées ultra-conservatrices et souhaitons la mobilisation des Français pour battre le plus largement possible Marine LE PEN dont l’élection entrainerait notre pays dans le chaos.

Dans cette perspective, nous appelons, sans ambiguïté, à voter pour Emmanuel MACRON le 7 mai prochain.

Nous espérons qu’à l’issue du printemps électoral les forces de la droite et du centre sauront tirer les enseignements du scrutin : l’exigence absolue de probité, la soif de renouvellement, le nécessaire dépassement des clivages partisans pour rassembler les Français.

Nous voulons contribuer demain à l’émergence d’une droite moderne, humaniste, européenne qui voit en l’avenir une espérance.

 

Laurent BOURGUIGNAT

Conseiller municipal de Dijon
Conseiller du Grand Dijon

Virginie VOISIN-VAIRELLES

Conseillère municipale de Dijon
Conseillère du Grand Dijon

et les membres de l’association « DIJON – L’ALTERNATIVE »

Les élus UDI de Dijon métropole, « sans état d’âme, sans renier nos convictions », appellent à faire barrage au Front National et à voter pour Emmanuel Macron pour le second tour de l’élection présidentielle : « Il est nécessaire que le résultat final du scrutin soit sans équivoque ».

Pour les élus du centre cela ne signifie nullement donner un blanc-seing au candidat d’En Marche !, ou l’annonce d’une amorce de ralliement, mai d’affirmer qu’il y a une différence claire entre les deux candidats en présence, tant en terme de valeurs que de programme.

Ils préviennent : « Nous serons particulièrement attentifs aux prises de position de nos partenaires sur ce sujet et leurs engagements sans ambigüité à faire barrage au Front National ».

 

Pour rappel, liste des élus UDI de Dijon métropole :

Franck AYACHE Conseiller Municipal de DIJON / Responsable UDI DIJON

Virginie VOISIN VAIRELLES Conseillère Municipale de DIJON / Conseillère Communautaire

Jean Philippe MOREL Conseiller Communautaire / Président du Parti Radical 21

Anne PERRIN LOUVRIER Conseillère Municipale de Fontaine les DIJON / Conseillère Communautaire

Ludovic BONNOT Candidat aux Législatives 1ere Circonscription de Côte d’Or / V.P. UDI 21

 

Voix dissonnante parmi ces appels à voter Emmanuel Macron contre Marine Le Pen, l'élue municipale, Marie-Claude Mille indique sur son profil Facebook : « Au second tour, pour moi, ce sera ni Macron ni Le Pen. Je refuse de me coucher devant ce type qui ne m'inspire aucune confiance. Je refuse de même de me positionner sous la bannière d'une anti Europe ».


Article du 24 avril 2017

Dimanche soir, après le « bouclage » de la 7hPile, le maire de Chenôve, Thierry Falconnet appelait à battre l’extrême-droite lors du second tour de l'élection présidentielle :

 

Communiqué de presse de Thierry Falconnet

Chenôve, Dimanche 23 avril 2017 – Thierry FALCONNET, maire de Chenôve, réagit au terme du premier tour de l’élection présidentielle et appelle à battre l’extrême-droite le 7 mai 2017.

La présence du Front National au second tour de l’élection présidentielle est une véritable menace pour notre modèle républicain, pour notre pays. Dans un contexte national et international des plus incertains, Marine Le Pen, ennemie de la République, candidate de la régression, berce d’illusions les françaises et les français, en agitant toutes les peurs et toutes les colères. Le parti de la Haine, du rejet de l’autre, du repli sur soi, de la sortie de l’Europe est ce soir aux portes de l’Elysée. C’est pourquoi, avec mon équipe municipale, j’appelle sans ambiguïté et sans hésitation à faire bloc, et à faire battre celle qui porte le projet dévastateur que nous avons toujours combattu ici à Chenôve.

Chenôve, ville populaire et républicaine, ne se soustraira pas à ses responsabilités. Mobilisons-nous le dimanche 7 mai pour que vive notre belle République, généreuse, ouverte, laïque !

Aux urnes, citoyens !

Thierry FALCONNET

Maire de Chenôve

Dans la nuit de dimanche à lundi le député-maire de Beaune, Alain Suguenot s'est exprimé suite à ce premier tour en se projetant sur les prochaines élections législatives sans pour autant indiquer, s'il est candidat à sa propre succession à l'Assemblée Nationale et s'il est réélu quel avenir il réserve à sa mairie puisque la loi organique du 16 février 2014 met un terme dès cette année au cumul des mandats de maire et de député :

Communiqué de presse d'Alain Suguenot

La seule surprise de ce soir est qu'il n'y en a pas. Les sondeurs ne se sont pas trompés. 
Ma première déception est pour François Fillon qui a subi les affres de sa campagne et qui, malgré cela, a fait preuve d'un courage exemplaire.

L'important est bien sûr de penser à demain. 

François Fillon l'a lui-même exprimé, il soutiendra la candidature d'Emmanuel MACRON pour le deuxième tour.

Chacun votera en conscience et je voterai moi-même pour ce candidat, pour éviter le chaos qui serait celui de l'élection de Marine LE PEN, avec un projet qui aboutirait à la ruine et qui ne ferait qu'aggraver la situation dont la France a été victime durant ce quinquennat.

L'avenir après le 7 mai sera bien sûr celui du troisième tour. C'est à dire celui des élections législatives des 11 et 18 juin.

Les propositions des Républicains sont les seules à même de redresser notre pays. Il faudra donc qu'Emmanuel Macron, s'il est élu Président de la République, éclaircisse son projet et dise clairement quel sera son programme.

Le flou artistique dans lequel il a entretenu son discours pour le premier tour ne peut satisfaire les Français ni une majorité à l'Assemblée Nationale.

Il ne serait pas concevable que le projet qui a échoué durant ces cinq années devienne le socle d'une majorité dont Emmanuel MACRON est un peu l'otage ce soir.

Il est bien évident que nous devrons porter les valeurs qui sont les nôtres et seules à même de permettre une véritable alternance.

A défaut ce nouveau quinquennat sera voué à l'échec comme le précédent.
C'est notre responsabilité. Il en va de l'avenir de la France.

Alain SUGUENOT 
Député-Maire de BEAUNE

Premier a s’exprimer lundi matin, Pierre Pribetich, Premier Vice-Président de Dijon-Métropole et Candidat aux élections législatives sur la deuxième circonscription de Côte d'Or. Dans un communiqué de presse, il dit avoir entendu « la colère exprimée par ce vote » une formule entendue qui revient régulièrement dans la parole des politiques lorsque le candidat frontiste est en mesure de remporter une élection, mais entendent-ils vraiment l’expression des urnes ?

Pierre Pribetich indique ne pas se résigner « à voir l’extrême-droite gouverner notre pays avec Madame Le Pen » et appelle les électeurs à se mobiliser pour voter, le 7 mai, pour Emmanuel Macron avant de rappeler qu’il est candidat aux élections législatives pour la deuxième circonscription de Côte d'Or.

Communiqué de presse de Pierre Pribetich

Les français sont prononcés clairement au cours de ce premier tour des élections présidentielles.

J'entends la colère exprimée par ce vote mais je ne me résigne pas à voir l’extrême-droite gouverner notre pays avec Madame LE PEN.

Sans ambiguïté, en responsabilité et en conscience, je vous appelle à vous mobiliser pour voter – le 7 mai – pour Emmanuel MACRON.

La peur, le rejet et le repli ne sont pas des solutions d'avenir. L'application du programme de l'extrême-droite serait une catastrophe pour notre pays.

Candidat aux élections législatives pour la deuxième circonscription de Côte d'Or, je veux porter une action politique exemplaire, où la probité constitue une valeur fondamentale, où la solidarité n'est pas un vain slogan mais s'inscrit dans des actes quotidiens.

Social-démocrate, j'aspire à vous représenter à l'Assemblée Nationale au sein d'une majorité présidentielle progressiste.

Non à la xénophobie, non à la stigmatisation, luttons pour défendre nos droits, nos valeurs, notre vivre ensemble dans la République.

Nous progressistes et humanistes, défendons nos valeurs de Liberté, d'Egalité et de Fraternité.

Construisons ensemble notre avenir et une indispensable solidarité entre ville et campagne.

 

Pierre Pribetich

Premier Vice-Président de Dijon-Métropole

Candidat aux élections législatives sur la deuxième circonscription de Côte d'Or

 

Ludovic Rochette, Vice-président du Conseil Départemental, Conseiller Départemental du canton de Dijon 4 qui s’était déjà prononcé dès dimanche soir sur son compte twitter en faveur d’Emmanuel Macron, renouvelle aujourd’hui son soutien au candidat d’En Marche ! : « Le républicain que je suis ne peut qu'appeler à faire barrage aux idées que porte Marine Le Pen, en appelant à voter pour Emmanuel Macron ».

D’autre part, il se félicite de la forte participation à ce scrutin qui est, selon lui, « une bonne nouvelle pour notre démocratie ».

Par ailleurs, celui qui dès juin 2016, annonçait, que par respect pour les électeurs qui lui avaient fait confiance, qu’il ne serait pas candidat sur la première circonscription de la Côte-d’Or en indiquant alors : « nous leur devons l'exemplarité » évoque également ces élections qui se profilent à l’horizon : « le projet politique de la Droite et du Centre est le bon, à condition de considérer avec sérieux et gravité le message que viennent de nous envoyer, de nouveau, les électeurs qui exigent réformes et exemplarité »

Communiqué de presse de Ludovic Rochette

La forte participation aux élections présidentielles est une bonne nouvelle pour notre démocratie, et il faut s'en féliciter. Je respecte naturellement le résultat du scrutin. Le républicain que je suis ne peut qu'appeler à faire barrage aux idées que porte Marine Le Pen, en appelant à voter pour Emmanuel Macron.

Aussi, j'invite tous mes collègues de la famille de la Droite et du Centre, à Dijon comme ailleurs, à faire le même choix clairement et rapidement, comme je l'ai fait hier soir dès l'annonce des résultats.

D'autres échéances nous attendent. Je reste persuadé que le projet politique de la Droite et du Centre est le bon, à condition de considérer avec sérieux et gravité le message que viennent de nous envoyer, de nouveau, les électeurs qui exigent réformes et exemplarité.

 

Ludovic Rochette

Vice-président du Conseil Départemental

Conseiller Départemental du canton de Dijon 4

 

Colette Popard qui avait suggéré à François Patriat de démissionner du Sénat après sa démission du PS consécutive à son soutien à Emmanuel Macron, appelle, dans un communiqué de presse « à voter et à faire voter en faveur d'Emmanuel Macron » après avoir usé, elle aussi, de la formule « Je comprends la colère qui s'est exprimée dans les urnes hier ».

Communiqué de presse de Colette Popard

Réaction suite aux résultats du premier tour des élections présidentielles

Les résultats du premier tour de l'élection présidentielle sont conformes aux prévisions annoncées. A l'issue de la primaire, j'ai parrainé et soutenu, Benoît Hamon, qui n'a pas réussi le grand rassemblement de la gauche, ni à créer un dynamique autour de sa candidature. Je le regrette et j'en prends acte.

Je comprends la colère qui s'est exprimée dans les urnes hier. Mais je ne veux pas que l'extrême-droite gouverne notre pays demain. C'est pourquoi, sans ambiguïté, je voterai le 7 mai pour la candidature d'Emmanuel Macron pour faire barrage au Front National.

Le rejet, l’exclusion, la haine et le repli sur soi ne sont pas les valeurs qui fondent mon engagement politique à gauche. L'application du programme de l'extrême-droite ne ferait que renforcer les inégalités. Les plus fragiles en paieraient le prix le plus lourd.

Je suis socialiste, et je le reste. Mais il y a dans les propositions d'Emmanuel Macron des convergences avec mes engagements, notamment sur l'Europe, sur la République et sur la moralisation de la vie politique.

Alors le 7 mai, pour la République et la Démocratie, je vous appelle toutes et tous à voter et à faire voter en faveur d'Emmanuel Macron.

Colette POPARD

Conseillère départementale de Côte-d'Or Adjointe au Maire de Dijon

Présidente de l'Union Départementale des Élus Socialistes et Républicains de Côte-d'Or

 

Le président de l’Université de Bourgogne, Alain Bonnin, s’est adressé à la communauté universitaire pour l’appeler « solennellement à voter nombreuses et nombreux contre la candidature de Madame le Pen le 7 mai prochain pour le second tour de l’élection présidentielle », un appel dénoncé par les élus du Groupe Les Patriotes – FN au Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté :

 

Marien Lovichi représentant départemental de l'UDE21 et membre du MoDem21 s’adresse, quant à lui, plus particulièrement aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon en leur écrivant dans une lettre ouverte : « il ne faut pas laisser les électeurs du FN avoir le dernier mot ».

Lettre ouverte aux électeurs et plus particulièrement à ceux de la France dite insoumise.

Proche de Jean-Luc Benhammias, centriste depuis toujours, la sensibilité la moins éloignée des valeurs que je défends est celle de Macron. Et malgré les manques qu'elle contient, au niveau environnemental, au niveau de la politique de la santé, j'ai fait le pari que son intelligence politique modérera ses bases libérales et saura trouver les moyens de rassembler plus que de diviser. Je ne fais donc pas parti des déçus d'un camp…

Il n'empêche que bien des amis de la France « insoumise » avec qui je partage un certain nombre de valeurs, se sont retrouvés dans la position que j'ai connu par le passé, celle d'une désillusion après avoir espéré.

Sachez, que ça n'est pas parce que l’on n’a pas réussi à faire passer certaines de ses idées, qu'il faut en renier une qui nous est particulièrement chère et commune à tous : celle du vivre ensemble. Et rien que pour cette valeur là qui reconnaît l'autre comme son pareil, il ne faut pas laisser les électeurs du FN avoir le dernier mot.

Cette défaite là serait plus terrible encore, que de se retrouver au pied du podium. Passée l'amertume de la défaite, je souhaite que nous nous retrouvions tous ensemble dans les urnes.

J’appelle donc tous les électeurs, de gauche, de droite, et du centre, qui refusent l’extrême droite à prouver à Marine Le Pen et au monde, que les valeurs que portent la France ne sont pas celles de la haine de l’autre, mais sont bien celles de la Fraternité, de l’Egalité et de la Liberté. Faisons ensemble que le 7 mai prochain, son score soit le plus bas possible.

 

Marien Lovichi représentant départemental de l'UDE21 et membre du MoDem21

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *