Grand succès de la soirée politique gustative et festive de l’ouche insoumise

Ce samedi, 200 « insoumis » se sont retrouvés à Mâlain pour parler politique dans une ambiance de fête…

Samedi 15 à Mâlain, les insoumis de la vallée de l‘Ouche avaient donné rendez-vous pour un débat festif sur l’avenir de l’agriculture, de notre alimentation saine et produite localement, paysanne, vivrière comme on dit et des questions relatives à la qualité et au coût de l’eau.

En majorité des citoyennes et citoyens des villages alentours sont arrivés peu à peu, accompagnés de ceux de la « montagne », des Hauts de côte, de Dijon et au-delà, retraités, actifs en famille, avec les enfants, des jeunes, pour emplir complètement la salle des fêtes. On a compté jusqu’à 200 personnes.

Léo, le chercheur insoumis a ouvert les débats sur les thèmes de l’agriculture vivrière, biologique (mais pas seulement), liés bien évidemment à notre alimentation que nous souhaitons saine, produite localement et en respectant l’environnement.

La question de l’eau a été présentée par Arnaud Guvenatam, candidat de la FI sur la 1ère circonscription et membre du collectif eau de Dijon. Problème qui a vivement intéressé des maires venus de Haute-côte comme Christian Paris d’Urcy. Ils ont fait part de leurs réflexions, de leur expérience en la matière et de leurs soucis pour gérer une eau de qualité, au meilleur coût et liée à la gestion de l’assainissement. La proposition du retour en régie communale comme l’ont fait de nombreuses municipalités, des plus petites au plus grandes (comme dans la capitale) était au centre du débat. Le retour en régie ne permet-il pas d’économiser de 20 à 30 % sur la facture ?

Après environ deux heures d’échanges animés mais respectueux de la diversité, les discussions se sont poursuivies au bar des insoumis où l’on pouvait se restaurer de délicieuses tartines de fromage de chèvre au miel, de pâté, de rillettes, arrosées de vin, ou d’une pinte de bière locale. Les insoumis avec ce casse-croûte de produits locaux, y compris le pain bio de Cyril, boulanger insoumis de Malain qui cultive aussi son blé et mouline sa farine, avaient à cœur de démontrer ainsi la faisabilité de leurs propositions. Ce qui est réalisé à Mâlain, avec ces producteurs locaux, les amap, le viticulteur, on peut le faire partout avec le concours de tous. C’est notre AVENIR EN COMMUN.

Et sur scène, les musiciens insoumis du Rock Black Bollache se sont déchaînés. L’ambiance était à son comble, car qui peut résister à la voix de Cécile, à son entrain, au saxo du boulanger, à la guitare de Loïc le prof de fac, le trio de femmes du groupe, et même les frères Guvenatam, Arnaud le candidat à la guitare et Denis au micro s’y sont mis. Les chaises furent rapidement dégagées pour faire place aux danseurs virevoltant au son de rocks endiablés.

Pour terminer, Denis a entonné Antisocial pour le bonheur des plus anciens comme des plus jeunes qui n’avaient pourtant pas en mémoire ce souvenir des luttes et de l’esprit de mai 1968…

Une bonne soirée insoumise !

 

Texte et photos : Allain Graux – Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *