Un établissement rural gallo-romain découvert à Poligny

Dans le cadre de fouilles préventives, les archéologues de l’Inrap ont mis à jour des vestiges gallo-romains…

A l’initiative des élus de l’ex communauté de communes du Comté de Grimont Poligny, dans le but de viabiliser les terrains pour une future extension de la ZI « Velours 4 » et en accord avec les agriculteurs qui exploitent les parcelles impactées, les archéologues de l’Inrap mènent actuellement une fouille archéologique aux abords de l’Orain. À la suite d’un diagnostic archéologique, une fouille d’une superficie de 36 000 m² a été prescrite par l’Etat (Service Régional de l’Archéologie de Bourgogne Franche-Comté). Elle a permis de mettre au jour un établissement rural gallo-romain.

 

Un bâtiment agricole et son enclos

Les archéologues de l’Inrap ont découvert les vestiges d’une enfilade de petites pièces. Elles appartiennent à un bâtiment de 40 mètres sur 20, protégé par un enclos qui délimite une vaste cour. Si cet édifice est probablement agricole, son interprétation reste actuellement énigmatique : s’agit-il d’une ferme, d’une étable ou d’une grange ?

Bien que de nombreux aménagements, aient été réalisés au cours de l’antiquité, modifiant ainsi la configuration des pièces, la datation précise de cet établissement n’est pas encore définie : si certaines traces d’occupation datent du IIIe siècle, la construction initiale pourrait remonter au Ier ou IIe siècle.

 

Un contexte archéologique gallo-romain

Situé dans un environnement archéologique riche, ce bâtiment agricole est implanté aux limites de la grande villa antique de Tourmont et à proximité d’une exceptionnelle nécropole antique fouillée à la fin des années quatre-vingt dix à Poligny. La suite de la fouille ainsi que l’étude plus approfondie qui s’en suivra permettra de connaître le lien de ce bâtiment avec la villa : simple dépendance ou établissement indépendant.

L’enjeu de la fouille sera également l’occasion de mieux cerner l’organisation et le fonctionnement des campagnes gallo-romaines, thème de réflexion amorcé lors des recherches archéologiques effectuées sur le tracé de la LGV Rhin-Rhône.

 

Cadastre napoléonien et voirie moderne

La fouille a également livré les fossés de l’ancien cadastre et les différents axes de circulation modernes et contemporains. La comparaison des orientations entre les vestiges antiques et le réseau parcellaire moderne démontre un héritage certain qui structure le paysage jusqu’au remembrement des années soixante.

 

Les enfants découvrent le chantier archéologique de Poligny

Les élèves des écoles de la communauté de communes Arbois Poligny salins Cœur du Jura rencontrent cette semaine les archéologues de l'Inrap qui fouillent sur le site. Ces visites s’inscrivent dans le cadre des missions de l’Inrap en faveur de la sensibilisation du jeune public à l’archéologie préventive.

Cette fouille intervient selon les réglementations légales du Code du Patrimoine. L’INRAP rappelle à cette occasion que les fouilles et prospections effectuées sans accord administratif préalable, de surcroît à l’aide de matériel permettant la détection d’objet métalliques, ne sont pas autorisées.

 

L’Inrap

Avec près de 2 000 collaborateurs et chercheurs, l’Inrap est la plus importante structure de recherche archéologique française et l’une des toutes premières en Europe. Institut national de recherche, il réalise l’essentiel des diagnostics archéologiques et des fouilles en partenariat avec les aménageurs privés et publics : soit près de 2 500 chantiers par an, en France métropolitaine et dans les Dom.

Plus d'infos : www.inrap.fr/

 

Crédit photos : S.Hollocou, Inrap – Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *