Assurance-chômage : Réaction de la CPME sur l’accord trouvé entre patronat et syndicats

La CPME se félicite du projet d’accord sur l'assurance chômage trouvé ce 28 mars entre le patronat et quatre syndicats sur cinq…

La CPME (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises ex-CGPME) indique dans un communiqué de presse qu’elle estime que la préservation du régime actuel d’assurance chômage est un facteur d’équilibre social indispensable au bon fonctionnement de notre économie aussi l’organisation patronale a considéré qu’il était de sa responsabilité de tout mettre en œuvre pour en assurer le maintien. Toutefois, la Confédération des PME se refusait à envisager une quelconque augmentation de charges pénalisant la compétitivité des entreprises. Par ailleurs, l’organisation s’était élevée contre la taxation des contrats courts, lesquels sont directement liés à l’essence même de l’activité de certains secteurs. C’est dans cet esprit que la CPME a participé à la négociation qui vient de s’achever.

Aujourd’hui, Benoît WILLOT, Président de la CPME Côte d’Or et Bourgogne Franche-Comté et la CPME considèrent le projet d’accord soumis à la signature des partenaires sociaux comme un texte équilibré, conciliant des efforts de part et d’autre, avec des ajustements relevant de l’équité. Aux termes de cet accord l’Etat devra, par exemple, contribuer davantage au coût du fonctionnement de Pôle Emploi. Si du chemin reste à faire, ce texte, générant des économies significatives, est donc un premier pas vers l’équilibre financier du régime.

Côté entreprises, la CPME insiste sur le fait que l’augmentation temporaire de la cotisation assurance chômage de 0,05% sera intégralement compensée par une diminution de la cotisation AGS dont l’assiette est identique. Il n’y aura donc aucune augmentation de charges pour les entreprises. Mieux encore la suppression partielle, puis totale dans 18 mois, de la taxation aujourd’hui existante sur les contrats courts, représentera, pour de nombreuses entreprises, une diminution du coût du travail.

Enfin la CPME tient à souligner l’esprit de responsabilité des partenaires sociaux, qui a permis d’aboutir à ce texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *