Dijon l’alternative : pour une métropole qui crée de l’attractivité, pas de l’impôt

Inquiétudes de Laurent BOURGUIGNAT et de Virginie VOISIN-VAIRELLE sur la fiscalité locale après la création de la métropole…

Après la séance extraordinaire de ce lundi du conseil communautaire et malgré les déclarations de François REBSAMEN, « Dijon l’alternative », le nouveau groupe d’opposition municipale dijonnaise créé par Laurent BOURGUIGNAT et Virginie VOISIN-VAIRELLE exprime son inquiétude sur l’influence de la création de la métropole sur l’évolution de la fiscalité locale :

« Le Grand Dijon a lancé ce lundi son processus de transformation en métropole.

Ce nouveau statut est un marqueur : il confirme que Dijon, capitale de la grande région Bourgogne Franche-Comté, est une agglomération incontournable en France et en Europe.

Néanmoins, notre soutien de principe ne constitue pas un chèque en blanc.

Le processus ne fait que commencer. Nous suivrons avec vigilance les négociations à venir avec les autres collectivités locales, à commencer par le Département.

Nous souhaitons, sans attendre, poser un garde-fou : celui de la fiscalité. En aucun cas la création de la métropole et le financement de ses nouvelles compétences ne devront aboutir à une augmentation des impôts.

Le Président du Grand Dijon devra financer les compétences transférées avec les seules compensations qui lui seront versées et en aucun cas par le recours à la fiscalité.

C’est en ayant en permanence cet objectif en tête que nous continuerons à suivre ce dossier essentiel pour l’avenir de notre territoire. »

Laurent BOURGUIGNAT
Conseiller municipal de Dijon
Conseiller du Grand Dijon

Virginie VOISIN-VAIRELLES
Conseillère municipale de Dijon

et les membres de l’association « DIJON – L’ALTERNATIVE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *