L’affaire FILLON pourrait-elle décaler les dates de la présidentielle ?

Alain HOUPERT évoque un report possible des dates de l’élection en cas d’empêchement de François FILLON.

Dans un communiqué de presse diffusé ce jeudi 2 mars sur son blog, le sénateur de la Côte-d’Or, Alain HOUPERT estime que François FILLON « n’est plus en mesure de représenter la voix de la droite et du centre ».

Il évoque une candidature « alternative » grâce à l’article 7 de la Constitution qui permet d’envisager un report de l’élection dans les sept jours avant la date limite de dépôt des candidatures, en cas d’empêchement d’un candidat publiquement déclaré.

Toutefois, la journaliste du Figaro, Sophie HUET, indique sur Twitter que selon des sources juridiques, les conditions d'un report de l'élection présidentielle ne seraient pas remplies.

 

 

 

 

 

 

 

Une pensée sur “L’affaire FILLON pourrait-elle décaler les dates de la présidentielle ?

  • 3 mars 2017 à 11 h 39 min
    Permalink

    Houpert parle, et que nous apprend-t'il ?

    Un sénateur qui existe par le commentaire peu utile.

    A titre d'exemple, il s'acharne à ne pas voter la proposition d'article de loi comprenant l'objectif de 20% de bio dans la restauration collective d'ici 2020 sous couvert de la défense des agriculteurs français concurrencés pas ceux d'autres pays plus aptes à produire du bio… mais que défend-t'il ? si ce n'est tenir une position de la FNSEA et retarder le développement du Bio en France en ne fixant pas d'objectifs ambitieux.

    Continuez de commenter l'actualité M Houpert, existez à votre façon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *