Un cas isolé d’infection invasive à méningocoque à Lons-le-Saunier

Un cas d'infection invasive à méningocoque a été diagnostiqué chez un élève du lycée Sainte-Marie, de Lons-le-Saunier.

L’Agence Régionale de Santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté indique qu’un cas d'infection invasive à méningocoque lui a été signalé le 20 février à chez un élève du lycée Sainte-Marie, de Lons-le-Saunier. L’ARS indique que l’état de santé de ce jeune homme de 15 ans évolue favorablement.

Toutes les personnes ayant eu des contacts proches et prolongés avec l’adolescent ont été identifiées par l’ARS, pour être informées individuellement en vue de bénéficier d’un traitement préventif.

Les premières analyses, à confirmer, établissent qu’il s’agit d’un méningocoque de type Y. L’extension des mesures préventives à une population plus large n’est pas recommandée en présence d’un cas unique.

 

Un germe fragile

Les infections invasives à méningocoque (IIM) sont des maladies infectieuses dues à une bactérie.

Cette bactérie est exclusivement humaine. Elle se transmet uniquement de personne à personne, par contact proche (moins d’un mètre), le plus souvent par la toux, les postillons, les éternuements et la salive.

Le méningocoque est un germe très fragile, qui ne survit pas dans l’environnement extérieur. Il n’y a donc pas lieu de prendre des mesures particulières de désinfection ou de fermeture des locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *