« Oui au parc » national de forêt feuillue

Communiqué de « Oui au parc » suite à la réunion du 16 février dernier, en préfecture de Chaumont.

« « Oui au parc », présente lors du comité réuni à l'occasion de la venue de la secrétaire d'Etat à la biodiversité, souhaite revenir sur cette venue et sur les retours presse qui ont suivi.

L’association se félicite de la venue de la secrétaire d'état et du message réaffirmé et clair en faveur de ce projet de Parc National.

Marquant son attachement à la réalisation du parc, et à la continuité républicaine autour d'un projet lancé en 2009 et soutenu depuis par les gouvernements successifs, nous avons entendu dans les mots de Barbara Pompili ce qui compte pour tous les acteurs : la volonté de mener un projet ambitieux, un projet de développement et de protection à visée de rayonnement national, voire international.

"L'Etat ne souhaite pas une mise sous cloche du territoire ".., la ministre a ainsi donné une ligne de conduite claire au projet : c’est un projet de développement pour le territoire qui passera par une ambition nationale qui ne doit pas être galvaudée.

Maitrisant le dossier, très à l'écoute des acteurs et sans langue de bois, elle a rappelé les cadres de la méthode et des ambitions : de la concertation, du respect mutuel, une discussion sur le fonds avant le zonage, une nécessaire continuité écologique, et le respect de l'enjeu de développement y compris économique.

« Oui au parc » se retrouve parfaitement dans ces propos, et défend depuis le début un projet équilibré entre protection et développement.

Au- delà des oppositions très médiatisées, ce projet redonne au territoire une certaine attractivité, des porteurs de projets viennent déjà s'installer ici parce qu'il y a une perspective de parc national et que l'avenir du territoire ne passera pas par la charité mais bien par une volonté de s'inscrire résolument dans les enjeux économiques et écologiques de demain ; le parc national est une formidable opportunité pour se tourner vers l'avenir tant sur le plan économique que pour la préservation des territoires.

Enfin, « oui au parc » note avec satisfaction que l'ensemble des acteurs a répondu présent, tous étaient autour de la table pour redire très majoritairement leur volonté de voir le projet aboutir, exprimer leur crainte ou leur réticence, leurs espoirs et leur demande de poursuite du dialogue. Un signe fort pour ce projet-phare du territoire ».

Crédit photo : DR

Une pensée sur “« Oui au parc » national de forêt feuillue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *