Changer de banque pour protéger la planète

Les Amis de la Terre Côte-d’Or appelle les citoyens à changer de banque et à la choisir en fonction de critères environnementaux

La loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dite « loi Macron », est entrée en vigueur ce lundi 6 février. Parmi les mesures, ce nouveau texte propose un assouplissement des conditions de changement de banque pour les consommateurs, avec la mise en place d’un service entièrement automatisé.

L’association Les Amis de la Terre Côte-d’Or profite de cette nouvelle disposition législative pour appeler les usagers des banques à changer de banque « pour notre avenir et celui de ceux que nous aimons » et à choisir son établissement sur des critères environnementaux.

L’association pose la question de savoir à quoi sert vraiment l’épargne des clients des banques et rappelle qu’en matière d’énergies fossiles, de nucléaire et ou encore de grands barrages, des banques françaises soutiendraient à l'étranger de nombreux projets énergétiques controversés qu'elles ne pourraient financer en France en raison des risques légaux ou de réputation. À l’étranger, en particulier dans les pays moins développés, la législation environnementale est plus faible qu’en France ou dans l’Union européenne. Les normes internationales – qui devraient être appliquées lorsqu'elles sont plus exigeantes que les lois locales – sont quant à elles très lacunaires et peu contraignantes, de surcroît en matière climatique.

Depuis plusieurs années l'association Les Amis de la Terre France publie le guide éco-citoyen intitulé « Climat : comment choisir ma banque ? » dans lequel l’association classe les banques françaises selon les impacts de leurs activités.


 

Plus d’infos

www.amisdelaterre.org/-Cote-d-or-.html

Crédit photo : Les amis de la Terre, manifestation anti-évasion fiscale devant la BNP (photo d'archives)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *