Accès à internet : un nouvel aménagement du territoire en chantier

Pendant des décennies il a fallu désenclaver les territoires par la construction d’infrastructures routières. Aujourd’hui, autre époque, autre chantier : développer les autoroutes de l’information…

La Communauté d’agglomération du Grand Dijon et la Communauté d’agglomération Beaune, Côte et Sud en qualité de zones AMII (zone d’appel à manifestation d’intention d’investissement) sont en passe d’être équipées en fibre optique à domicile. Les habitants des zones rurales peuvent se sentir parfois oubliés. Les collectivités locales et en tout premier lieu le Conseil Départemental, doivent veiller à éviter l’installation d’une fracture numérique entre les différents territoires.

C’est ainsi que l'aménagement numérique des territoires est devenu l'une des grandes priorités du Conseil Départemental de la Côte-d’Or. Pour François SAUVADET, Président de l’assemblée départementale, il s'agit de permettre à chaque habitant de disposer d'une connexion Internet de qualité quel que soit le lieu où il réside. C'est également l'une des clés incontournables du développement des territoires, et notamment les plus ruraux. A ce titre, lors du lancement du chantier à Epoisses, Martine EAP-DUPIN, conseillère départementale de la Côte-d’Or élue sur le canton de Semur-en-Auxois nous a indiqué que François SAUVADET mettait un point d’honneur sur le fait que les zones d’activités soient traitées en priorité.

Le Schéma Directeur d’Aménagement Numérique du Territoire (SDANT), voté par le Conseil Départemental de la Côte-d'Or, a vocation à répondre au défi ambitieux de couvrir l'ensemble du territoire relevant de la compétence du Département (soit l’ensemble du territoire hors agglomérations de Dijon et de Beaune) en Très Haut Débit.

La 1ère phase du SDANT vise à résoudre en priorité les zones de carence en ADSL (320 communes) et représente un investissement total de 74 millions d'euros.

Plusieurs chantiers lancés ces derniers jours

  • Moloy et Poiseul-les-Saulx (canton d’Is-sur-Tille) ;
  • Liernais (canton d’Arnay-le-Duc) ;
  • Courcelles-Fremoy, Epoisses hameau de Foux, Montberthault et Vieux-Château (canton de Semur-en-Auxois).

Différentes techniques complémentaires permettront de relier les communes à la fibre et de donner accès au THD. Dans le cas de ces communes, il s’agit de la solution de « la fibre optique amenée au cœur du bourg », qui permet une élévation du débit de l'ADSL jusqu’à 18 Mb/s et, sous conditions, au moins 30 Mb/s par le VDSL2.

La maîtrise d’œuvre complète du projet est assurée par les services du Conseil Départemental, les Agences territoriales étant mises à contribution dans le cadre de la réalisation des projets, mais également pour le suivi et la réception des travaux. La Mission Aménagement numérique en assure le pilotage et une partie de la conception. Cette implication des services du Département est une autre volonté forte de François SAUVADET concernant ce dossier nous indique Martine EAP-DUPIN. L’objectif du Département est d’inscrire la Côte-d’Or dans l’ère du numérique et d’en faire un territoire connecté.



Différentes technologies pour accéder à internet

La fibre FTTH

L’acronyme FTTH signifie Fiber to the Home soit “fibre jusqu'à l'abonné”. Cela correspond au déploiement de la fibre optique depuis le nœud de raccordement optique (lieu d'implantation des équipements de transmission de l'opérateur) jusque dans les logements ou locaux à usage professionnel. Le FTTH permet donc de bénéficier de tous les avantages techniques de la fibre sur l'intégralité du réseau jusqu'à l'abonné. Il se distingue des autres types de déploiement qui combinent l'utilisation de la fibre optique avec des réseaux en câble ou en cuivre. Orange déploie la fibre selon cette norme dans la Communauté d’agglomération du Grand Dijon et la Communauté d’agglomération Beaune, Côte et Sud.

La fibre FTTLA

L’acronyme FTTLA signifie Fiber to the Last Amplifier, soit “fibre jusqu’au dernier amplificateur”. Cela signifie que la fibre optique est amenée jusqu’à l’amplificateur le plus proche de l’abonné (par exemple, le convertisseur d’un immeuble ou le nœud optique du village en zone rurale), puis qu’un câble coaxial va ensuite acheminer le débit jusqu’à la prise murale de l’utilisateur. C’est cette technologie qui est utilisée par Numericable à Dijon avec un réseau qui couvre pratiquement l’ensemble de la ville.

L’ADSL

L’acronyme ADSL signifie Asymmetric Digital Subscriber Line, est la technologie Haut-Débit la plus utilisée. Son principal atout est d’utiliser les câbles du réseau téléphonique classique pour acheminer les données internet. Par contre, il offre des débits réduits qui sont dépendant de la distance entre le central téléphonique (DSLAM) et le domicile.

Le VDSL et VDSL2

L’acronyme VDSL signifie Very high speed Digital Subscriber Line. Tout comme pour l’ADSL, c'est un protocole de transmission de données à haut débit vers un abonné à travers la paire de fils de cuivre du réseau téléphonique mais avec des débits plus important.

Pour mémoire, en dehors de ces technologies terrestres, la région avait développé un projet d’accès à internet utilisant une technologie par voie hertzienne appelée WIMAX.

Chiffres clés du SDANT sur le Département de la Côte d'Or

320 communes concernées par la phase prioritaire du SDANT :

114 communes accéderont au THD par « la fibre optique à la maison et au bureau » (FTTH)

192 communes accéderont au THD par la construction de 166 nouveaux centraux via la technique de « la fibre amenée au cœur du bourg »

14 communes accéderont au THD par la « fibre optique amenée au cœur du bourg » par l'opticalisation des 14 centraux actuellement existants sur leur territoire.

La phase prioritaire du SDANT se monte à 73,43 M € TTC et sera financée en premier lieu par le Département de la Côte-d’Or :

Conseil Départemental : 30,56 M €

État (Fonds pour la société numérique) : 23,97 M €

Région Bourgogne : 10 M €

Union européenne (FEDER) : 8,4 M €

Intercommunalités et communes : 0,5 M €

Le déploiement du Très Haut Débit dans le canton d’Is-sur-Tille

Le canton compte 50 communes

• 18 communes sont traitées dans la phase prioritaire du SDANT du Département par la fibre optique au cœur du bourg :

Avelanges, Avot, Boussenois, Busserotte-et-Montenaille, Bussieres, Chazeuil, Courlon, Cressey-sur-Tille, Fraignot-et-Vesvrotte, Grancey-le-Château-Neuvelle, Marey-sur-Tille, Moloy, Poiseul-la-Grange, Poiseul-les-Saulx, Poncey-sur-l’Ignon, Vernois-les-Vesvres, Veronnes et Villey-sur-Tille.

• 9 communes sont traitées dans la phase prioritaire du SDANT du Département la fibre optique à la maison et au bureau :

Chaignay, Dienay, Epagny, Gemeaux, Is-sur-Tille, Marcilly-sur-Tille, Marsannay-le-Bois, Pichanges et Villecomte.

Au total, sur le seul canton d’Is-sur-Tille, la phase prioritaire du SDANT représente un investissement de 8,2 M € HT

• 2 communes ont déjà été traitées par le Conseil Départemental dans le cadre d’un plan antérieur de création de centraux ADSL (NRA ZO) : Til-Chatel et Echevannes.

• 23 communes seront traitées en phases 2 et 3 du SDANT, au regard de leur couverture actuelle : Echevannes, Foncegrive, Francheville, Frenois, Lamargelle, Le Meix, Lery, Lux, Orville, Pellerey, Sacquenay, Salives, Saulx-le-Duc, Selongey, Spoy, Tarsul, Til-Chatel, Vaux-Saules et Vernot.

Le déploiement du Très Haut Débit dans le canton d’Arnay-le-Duc

Le canton compte 91 communes

• 37 communes sont traitées dans la phase prioritaire du SDANT du Département par la fibre optique au cœur du bourg :

Antheuil, Auxant, Bessey-en-Chaume, Bessey-la-Cour, Blancey, Bouhey, Chailly-sur-Armançon, Chadennay-la-Ville, Chaudennay-le-Château, Chazilly, Commarin, Culetre, Cussy-le-Chatel, Ecutigny, Eguilly, Essey, Foissy, Jouey, La Bussiere-sur-Ouche, Le Fete, Liernais, Longecourt-les-Culetre, Magnien, Maligny, Martrois, Musigny, Painblanc, Sainte-Sabine, Saint-Pierre-en-Vaux, Saint-Prix-les-Arany, Saussey, Semarey, Thomirey, Veilly, Veuvey-sur-Ouche, Vic-des-Pres et Villiers-en-Morvan.

Au total, sur le seul canton d’Arany-le-Duc, la phase prioritaire du SDANT représente un investissement de 5,55 M € HT

• 39 communes seront traitées en phases 2 et 3 du SDANT, au regard de leur couverture actuelle :

Allerey, Antigny-la-Ville, Arconcey, Arnay-le-Duc, Aubaine, Bard-le-Regulier, Bellenot-sous- Pouilly, Beurey-Bauguay, Blanot, Bligny-sur-Ouche, Brazey-en-Morvan, Censerey, Champignolles, Chateauneuf, Chatellenot, Civry-en-Montagne, Clomot, Colomier, Creancey, Crugey, Cussy-la-Colonne, Diancey, Lacanche, Lusigny-sur-Ouche, Maconge, Manlay, Marcheseuil, Marcilly-Ogny, Meilly-sur-Rouvres, Menessaire, Mimeure, Montceau-et-Echarnant, Mont-Saint-Jean, Pouilly-en-Auxois, Rouvres-sous-Meilly, Saint-Martin-de-la-Mer, Savilly, Sussey, Thoisy-le-Desert, Thorey-sur-Ouche, Vandenesse-en-Auxois, Vianges, Vievy et Voudenay.

• 15 communes sont traitées en propre par Orange par la fibre optique à la maison et au bureau (toutes les Communes de la Communauté d’Agglomération de Beaune Côte et Sud font l’objet d’un déploiement sur fonds propres par Orange) :

Aubigny-la-Ronce, Baubigny, Chassagne-Montrachet, Cormot-le-Grand, Ivry-en-Montagne, Jour-en-Vaux, La Rochepot, Molinot, Nolay, Puligny-Montrachet, Saint-Aubin, Saint-Romain, Santosse, Thury et Vauchignon.

Le déploiement du Très Haut Débit dans le canton de Semur-en-Auxois.

Le canton compte 89 communes :

• 36 communes sont traitées dans la phase prioritaire du SDANT du Département par la fibre optique au cœur du bourg :

Braux, Champrenault, Charigny, Charny, Chevannay, Clamerey, Courcelles-Fremoy, Courcelles-les-Semur, Flée, Forleans, Gissey-le-Vieil, hameau de Foux (Epoisses), Juillenay, La Motte-Ternant, Lacour-d’Arcenay, Marcilly-et-Dracy, Montberthault, Montigny-sur-Armançon, Montlay-en-Auxois, Noidan, Pont-et-Massene, Rouvray, Saffres, Saint-Andeux, Sainte-Colombe-en-Auxois, Saint-Germain-de-Modéon, Saint-Helier, Saint-Thibault, Soussey-sur-Brionne, Thoisy-la-Berchere, Thoste, Torcy-et-Pouligny, Velogny, Vic-de-Chassenay, Vieux-Château, Villargoix et Villeneuve-sous-Charigny.

• 11 communes sont traitées dans la phase prioritaire du SDANT par la fibre optique à la maison et au bureau :

Chassey, Corsaint, Dampierre-en-Montagne, Genay, Jeux-les-Bard, Juilly, Lantilly, Magny-la-Ville, Massingy-les-Semur, Souhey et Villeberny.

Au total, sur le seul canton de Semur-en-Auxois, la phase prioritaire du SDANT représente un investissement de 6,26 M € HT

• 2 communes ont déjà été traitées par le Département dans le cadre d’un plan antérieur au SDANT (visant une amélioration de la couverture ADSL) :

Champeau-en-Morvan et Saint-Didier.

• 2 communes seront traitées en 2017 en propre par Orange par la fibre optique au cœur du bourg :

Brianny et Marcigny-sous-Thil.

Plus d’infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *